Décision judiciaire de Conseil d'Etat, 14 février 1986 (cas Conseil d'Etat, 4 / 1 SSR, du 14 février 1986, 46867, mentionné aux tables du recueil Lebon)

Date de Résolution:14 février 1986
Juridiction:Conseil d'etat
Nature :Décision

Vu la requête enregistrée le 20 novembre 1982 au secrétariat du Contentieux du Conseil d'Etat, présentée par M. Gérard X..., demeurant ... Ille-et-Vilaine , et tendant :

  1. à l'annulation du jugement n° 81 863 en date du 27 octobre 1982 par lequel le tribunal administratif de Rennes a rejeté sa demande tendant à l'annulation des décisions implicites résultant du silence gardé sur sa demande adressée le 24 janvier 1980 au directeur général et au Président du Conseil d'administration du Centre hospitalier régional de Rennes et tendant à ce que soit créé dans ledit centre hospitalier un service de médecine nucléaire ;

  2. annule lesdites décisions implicites ;

Vu les autres pièces du dossier ;

Vu la loi du 31 décembre 1970 portant réforme hospitalière ;

Vu l'ordonnance du 31 juillet 1945 et le décret du 30 septembre 1953 ;

Vu la loi du 30 décembre 1977 ;

Après avoir entendu :

- le rapport de M. Durand-Viel, Maître des requêtes,

- les observations de Me Vuitton, avocat du Centre hospitalier régional de Rennes,

- les conclusions de M. Daël, Commissaire du gouvernement ;

Sans qu'il soit besoin d'examiner les moyens de la requête :

Considérant que la requête de M. X..., maître de conférence agrégé - biologiste des hôpitaux, non chef de service, affecté au Centre hospitalier régional de Rennes est dirigée contre un jugement en date du 27 octobre 1981 par lequel le tribunal administratif de Rennes a rejeté sa demande tendant à l'annulation pour excès de pouvoir de la décision implicite de rejet résultant du silence gardé par le directeur général du centre hospitalier régional sur sa demande en date du 24 janvier 1980 ; que cette demande tendait à obtenir la création d'un service de médecine nucléaire appartenant en propre au centre hospitalier régional alors que cet établissement public disposait de celui du centre régional de lutte contre le cancer de Rennes par l'effet...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI